Faut-il laisser bébé regarder la télé ? La question s'est posée très tôt pour nous. Adèle allait avoir trois mois. Une chaîne passait "Le bossu de Notre Dame". Et comme les films de Walt Disney ont baigné notre enfance, on a laissé Adèle regarder un bout de film, du fond de son transat. Elle était fascinée. C'en était presque inquiétant. Un article dans un hebdo féminin en a remis une couche : il faut se méfier de la passivité de l'enfant devant la télé. Depuis, on ne laisse plus Adèle la regarder.
Mais que sait-on, au fond, de l'impact des programmes télés sur les enfants ? "Il faut faire très attention", a remarqué la ministre de la Culture Christine Albanel la semaine dernière. "On ne sait pas quel effet [le matraquage d'images et de sons] peut avoir sur les tout-petits".

En fait, "on" commence à le savoir. Pour deux chercheurs de l'université de Washington, par exemple, regarder la télévision avant l'âge de 3 ans pourrait avoir des conséquences sur le développement des capacités cérébrales de l'enfant, ce qu'on appelle le développement cognitif.

"Certains parents pourraient penser que la télévision peut avoir un rôle éducatif, expliquent-ils. En fait, notre étude suggère que non seulement elle n'aide pas à développer les capacités cognitives de l'enfant de moins de trois ans mais elle pourrait être dangereuse." F. Zimmerman et son collègue ont étudié le résultat de tests de mathématiques, de lecture et de mémoire de près de 2000 enfants âgés de 6 ans. Une partie d'entre eux avaient regardé la télévision 2,2 heures par jour en moyenne avant l'âge de 3 ans. Leurs résultats aux tests étaient moins bons que ceux des enfants n'ayant pas regardé le petit écran. Et plus ils avaient regardé la télévision, plus leurs tests étaient mauvais.

Est-ce parce que l'enfant qui regarde la télé passe moins de temps à développer d'autres capacités, tels que des jeux imaginaires et des interactions avec les adultes ? Ou la télé elle-même est-elle délétère, par le défilement d'images et de sons ? Cette étude ne permet pas de le dire. En revanche, elle montre que la télé est bénéfique pour les enfants de 3 à 5 ans car elle développe leur aptitude à la reconnaissance des lettres et leur mémoire à court terme. On en reparlera.

(1) Pour ceux qui voudraient retrouver l'article en question (et qui lisent l'anglais), le voici :
F. Zimmerman et al., Archives of pediatrics and adolescent medicine, 159, 619, 2005.