Après dix mois de pouponnage, voici les dix objets que j'emmènerais sur une île déserte si je m'y retrouvais avec mon bébé :

  1. le babycook. Certes, l'achat-épluchage-cuisson des légumes (+ recherche de recettes à mitonner) prend du temps par rapport aux petits-pots du commerce, mais le goût des purées maison pour bébé est INCOMPARABLE. Et Adèle ne s'y trompe pas, qui a méthodiquement recraché les petits-pots que j'ai essayé de lui faire manger pendant les vacances.
  2. le transat. Une bénédiction. Le nôtre nous a été prêté par ma collègue Hélène et vient de DPAM.
  3. le coussin d'allaitement, surnommé le boa par Jef et moi. J'en ai déjà parlé ici et au risque de me répéter, c'est vraiment un outil indispensable.
  4. le porte bébé. Il ne fait que quelques mois mais quelle liberté !
  5. la nacelle. Super lorsqu'on part souvent en week-end ou chez des amis. Le bébé pionce tranquille, entouré de son odeur. Une vraie maison portative.
  6. le bavoir danois. Ergonomique, imperméable, bio et évidemment DESIGN. J'ai ramené celui-ci de Copenhague mais je vais faire une petite recherche sur le net pour l'acheter online.
  7. 2008_1__057
  8. le miroir à jouer. Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle. C'est un cadeau offert par un grand magazin. On avait le choix entre cet affreux jouet et une belle timbale en porcelaine (!) pour bébé. J'optais pour la timbale quand le vendeur a insisté en disant que les bébés adoraient se regarder dans le miroir. Et c'est vrai ! Ca a été le cadeau préféré d'Adèle pendant des mois. Elle passait son temps à se mirer en tenant ce grand machin au-dessus d'elle du bout des bras.29mars2008_017
  9. le gilet Petit bateau. Facile d'entretien, chaud et qui n'a pas besoin d'être repassé.
  10. le doudou. Comment partir sans lui ?
  11. le sein. Raah, oui, quoi. C'est tout de même ce qu'il y a de plus pratique au monde quand on élève un bébé et en plus, ça ne coûte rien.