Etrange découverte que celle réalisée par une équipe du CNRS ! Un père s'investirait d'avantage dans l'éducation de son enfant lorsque son rejeton lui ressemble.

L'étude a été menée au Sénégal, auprès de trente familles possédant deux enfants. Les mères devaient évaluer l'investissement de leur mari dans l'éducation de leurs enfants (temps passé, affection, argent donné, etc.). La ressemblance du père avec chacun des enfants était évaluée par des personnes d'un village voisin. Il est alors apparu clairement que le père s'impliquait davantage dans la vie de l'enfant qui lui ressemblait le plus. Et cela n'est pas anodin car les enfants bénéficiant d'une présence paternelle forte ont, en Afrique, de meilleurs chances de survie.

On attend avec impatience les résultats de l'étude que la même équipe mène actuellement sur les pères français.

A. Alvergne et al., Animal behaviour, mai 2009.